S’il y a un problème qu’un homme ne veut jamais aborder en public et ainsi en parler même en couple, c’est bien celui de l’éjaculation prématurée (ou éjaculation précoce). Il s’agit d’un problème assez courant et commun qui peut avoir plusieurs causes. C’est un trouble qui touche la plupart des hommes de tous les âges et de toutes les conditions physiques. Tout de suite, SpecialHomme.com fait le tour de la question pour vous aider à en savoir davantage par rapport à ce problème : c’est quoi? Comment cela arrive-t-il? Comment vivre avec? Comment y remédier? Quels sont les solutions présentes sur le marché et comment s’en procurer?

Le tabou de l’éjaculation précoce

Le trouble de l’éjaculation précoce peut être très stressant. Non seulement pour l’homme qui est le premier concerné, mais aussi pour le partenaire au sein du couple. L’éjaculation prématurée affecte un grand nombre d’hommes. Il est vrai que les chiffres varient mais on estime qu’un homme sur 3 est victime de ce trouble.

Même si la souffrance subie peut être insupportable, on constate qu’il y a très peu d’hommes et de couples qui consultent un spécialiste à ce sujet.

En effet, l’éjaculation précoce étant considérée taboue (comme c’est vraisemblablement le cas pour tous les troubles sexuels), empêche les couples d’en parler entre eux et surtout au médecin. Cela ne pourra malheureusement que faire durer la souffrance car il existe de nombreuses approches et solutions pour regagner le contrôle sur son éjaculation.

Les causes exactes de l’éjaculation précoce ne sont pas définitivement déterminées. Les anciennes théories parlent d’un trouble mental ou supposent que l’éjaculation prématurée est le résultat de certains comportements (tels que des expériences sexuelles précoces, ou traumatisantes). Actuellement, on pense plutôt que l’éjaculation précoce est due à un déséquilibre de certains neurotransmetteurs du système nerveux qui sont impliqués dans la libération de l’orgasme.

Ejaculation précoce ou éjaculation prématurée : c’est quoi alors?

Il n’y a pas de définition commune pour l’éjaculation précoce (éjaculation prématurée). En général, on considère une éjaculation prématurée lorsque l’homme ne peut pas contrôler le moment de l’éjaculation et quand  l’orgasme est déclenchée plus tôt que souhaité. L’éjaculation est précoce quand elle se produit avant la pénétration ou dans les deux minutes qui la suivent. La plupart des définitions de l’éjaculation prématurée tiennent compte de trois aspects clés :

  • une courte durée entre la pénétration et l’éjaculation ;
  • la perte du contrôle sur son éjaculation ;
  • un sentiment de malaise ressenti par le concerné ou son/sa partenaire.

Chez les hommes qui souffrent de l’éjaculation précoce, l’éjaculation a lieu 3 fois sur 4 avant ou au moment juste de la pénétration. L’éjaculation précoce après la pénétration se produit lorsque le délai entre la pénétration jusqu’à la survenue de l’éjaculation est beaucoup plus court que souhaité par l’homme.

Les hommes qui ne sont pas touchées par ce trouble ont besoin d’une moyenne de 5 minutes pour qu’ils arrivent à l’orgasme. Pour les hommes concernés par l’éjaculation précoce, dans la plupart des cas, cela prend moins de deux minutes pour atteindre l’orgasme. Dans certains cas, il suffit de penser à l’acte sexuel ou l’imaginer pour éjaculer à un moment où on ne le souhaite même pas.

Éjaculation précoce : ça concerne la femme aussi?

Dans certaines définitions de l’éjaculation précoce, la satisfaction de la femme est prise en considération. Ainsi, on pourrait parler d’éjaculation précoce quand l’homme est incapable de contrôler son éjaculation de sorte que le rapport sexuel soit satisfaisant pour les deux partenaires.

L’éjaculation précoce peut être de type congénitale (primaire) ou acquise (secondaire). La forme primaire est très rapide, elle touche environs ⅔ des hommes et peut persister toute la vie chez 70% des concernés. La forme secondaire survient après une période de relations sexuelles normales. Elle est souvent associée au dysfonctionnement érectile. Elle peut également être le résultat d’une baisse du désir sexuel (libido).

L’éjaculation prématurée : ça se soigne!

Bien que le problème d’éjaculation précoce ne fait pas partie de ces problèmes de santé qui causent des douleurs physiques, il peut, néanmoins, provoquer une importante souffrance mentale. Le traitement de l’éjaculation prématurée comprend différentes approches, allant des méthodes psychothérapeutiques aux traitements médicamenteux, en passant par quelques techniques manuelles pour contrôler l’excitation et l’éjaculation. Beaucoup d’hommes parviennent à contrôler leur éjaculation grâce à l’une de ces méthodes. Toutefois, ces méthodes ne sont nécessaires que si l’homme souffre vraiment d’éjaculation précoce . D’un point de vue purement médical, dans la plupart des cas, il n’y a pas besoin de traitement.

En somme, l’éjaculation précoce ou prématurée est un trouble sexuel qui existe bel et bien. Du moment qu’il constitue une situation très délicate où l’homme souffre psychologiquement car sa vie sexuelle en est touchée, il est impératif de se prendre en main, sans plus tarder.

Tout comme n’importe quelle autre dysfonction, l’éjaculation prématurée peut être traitée quand on est bien renseigné dessus et quand on choisit les meilleures approches. SpecialHomme.com vous explique d’abord (et amplement) ce trouble sexuel et vous propose ensuite une liste de solutions reconnues et testées, dans sa rubrique Boutique.

Si vous pensez que vous êtes un éjaculateur précoce et que vous avez décidé de vous prendre en main, pensez à consulter la rubrique Solutions.

ARTICLE SUIVANT

Savez-vous comment l'éjaculation se produit? Que faudrait-il avoir et faire pour obtenir une bonne éjaculation?

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.