Lorsqu’un homme ressent une excitation sexuelle, un certain nombre d’hormones, de muscles, de nerfs et de vaisseaux sanguins s’activent et travaillent tout en conjonction avec les autres organes pour signaler l’excitation sous forme d’érection.Les signaux nerveux envoyés du cerveau vers le pénis, stimulent les muscles de sorte à ce qu’ils soient détendus et élastiques, ce qui permet au sang de circuler dans le tissu du pénis. Une fois que le sang est distribué à travers les muscles du pénis, une érection est obtenue. Les vaisseaux sanguins disponibles dans le muscle sont verrouillés ce qui lui permet de maintenir une bonne rigidité. Une fois l’excitation sexuelle passée ou bien l’acte accompli, les veines du pénis se rouvrent, et le sang peut quitter le pénis de sorte à ce que le muscle se décontracte.

À un certain moment dans sa vie, un homme peut rencontrer des difficultés à générer ou à maintenir une érection. Les problèmes érectiles se produisent lorsque l’homme n’arrive pas obtenir une érection suffisamment ferme pour avoir des rapports sexuels. Pour la plupart des hommes, ce problème se produit de temps à autre, ce qui ne représente rien de bien grave. Toutefois, si vous ne parvenez pas à générer une érection 1/4 du temps il y a des chances que vous ayez un problème de santé qui nécessite un avis médical. Pour information, le dysfonctionnement érectile est également connu sous les termes suivants :

– Dysfonction érectile (DE)
– Impuissance
– Dysfonction sexuelle
– Trouble érectile

Qu’est-ce que la dysfonction érectile ?

Stimulé par des facteurs internes comme externes, l’organe responsable de la reproduction chez l’homme – le pénis – se gorge de sang, gonfle et durcit : on parle d’érection. Mais lorsque ce facteur essentiel ne survient pas, même sous l’influence des divers stimuli, il y a donc dysfonctionnement. De quoi s’agit-il ? Quels sont les facteurs qui peuvent influencer ce type de problèmes ?

Le mécanisme de l’érection

L’érection est phénomène naturel, lié à la vie sexuelle de l’homme et qui peut être influencé par divers facteurs, tant au niveau physiologique que celui psychologique. C’est un moment au cours duquel, la verge se gorge de sang, s’endurcit et s’élargit. Pour que l’on parle d’érection, il faudrait que l’homme ait été soumis à de nombreux stimuli (stimulations sexuelles) et que son organisme (le système nerveux et le système circulatoire) fonctionne en synergie avec le pénis normalement. C’est une chaîne d’interactions. En corrélation avec les facteurs biophysiologiques et biochimiques, le maintien en érection du pénis peut être assuré.
L’érection est une activité importante et primordiale pour une sexualité épanouie au sein d’un couple. Son inefficacité évoque donc un dysfonctionnement.

La dysfonction érectile et ses causes

Le dysfonctionnement érectile est un phénomène causé par de nombreux facteurs. C’est, en effet, une incapacité de l’homme à assurer l’érection de son pénis ou à maintenir sa rigidité pour réussir une relation sexuelle. Il peut être d’origine psychologique. Dans ce cas, on peut avoir :

– Le stress causé par le travail, l’envie incessante de réussir, ou la perte de son emploi par exemple ;
– Les problèmes internes au sein du couple ;
– Les difficultés d’expression vis-à-vis du partenaire (l’homme n’arrive pas à s’exprimer correctement en ce qui concerne les positions à adopter lors de relations sexuelles, par exemple) ;
– La lassitude et l’ennui des relations sexuelles ;
– L’hostilité envers sa partenaire ;
– Le manque de motivation ;
– La fatigue ;
– Les difficultés financières ;

Tous ces facteurs peuvent être à la base d’une dysfonction érectile d’une part.

La dysfonction érectile

D’autre part, la dysfonction érectile peut être d’origine physiologique. Il s’agit là du dysfonctionnement causé par le mauvais fonctionnement des organes génitaux de l’homme ou des diverses structures qui participent au bon fonctionnement de celui-ci. Il s’agirait notamment de :

– L’anomalie du système sanguin, les maladies cardio-vasculaires, le diabète… en sont les principales causes ;
– L’utilisation de certains médicaments. Certains médicaments ont pour effet secondaire de retarder l’érection. Citons les antidépresseurs, la cimétidine… ;
– La chirurgie comme dans le cas de l’ablation de la prostate pour des raisons de santé ;
– Dysfonctionnement au niveau du système nerveux ;
– Le tabagisme qui participe à l’accentuation des maladies cardio-vasculaires.

Zoom sur les statistiques

Selon plusieurs investigations, la sexualité diminue avec l’âge. Or, même à 70 ans, elle demeure encore d’actualité. Avec les divers facteurs qui peuvent influer sur l’érection, on compte un homme sur cinq (1/5) dans le cadre du dysfonctionnement érectile. Déjà à partir de la cinquantaine, ce phénomène se fait remarquer et le risque pour un homme d’en souffrir augmente considérablement. Chez les jeunes, le dysfonctionnement érectile n’est pas monnaie courante. Par contre, il devient fréquent avec la vieillesse. Ainsi, près du tiers des hommes âgés entre 45 et 70 ans seront confrontés au moins une fois au dysfonctionnement érectile au cours de leur vie. Il a donc été remarqué que les causes les plus fréquentes sont plutôt d’origines psychologiques.

Ancrée dans nos habitudes et prédéfinie comme un besoin naturel, la sexualité est une partie intégrante de notre vie. Mais lorsque l’homme subit de la pression et est confronté à des problèmes d’ordre psychologique mais aussi physiologique, il peut être victime de dysfonctionnement érectile. C’est pourquoi il est important de faire attention à notre mode de vie afin de pouvoir jouir d’une sexualité épanouie.

ARTICLE SUIVANT

Il arrive qu'on ait des "pannes" des fois... mais, souvent il peut s'agir d'une dysfonction érectile si on n'y fait pas attention. Comment diagnostiquer?

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.