Bien qu’ils souffrent sérieusement du trouble de l’éjaculation précoce, peu d’hommes qui essayent de trouver et suivre un traitement médical. Or, en tant que spécialiste de la chose, le médecin est capable de faire le bon diagnostic, déterminer la source du problème et recommander le traitement approprié. Ceci dit, si vous pensez être concerné par ce trouble, un diagnostic éjaculation précoce doit être envisagé.

Consulter le médecin pour un diagnostic

En posant des questions spécifiques sur les expériences sexuelles vécues par le patient (fréquence, contexte, antécédents…), le médecin peut déterminer si la peur de l’éjaculation précoce à elle seule est admissible comme une cause possible.Sinon, si vous êtes touché par le problème de l’éjaculation précoce de façon plus “sérieuse”, votre médecin traitant pourra alors vous orienter, si besoin il y a, vers un sexologue, voire un urologue, selon votre cas.

En général, le médecin ne parle d’éjaculation précoce que si l’éjaculation a lieu moins de deux minutes après la pénétration et quand l’homme ne peut pas contrôler le moment de l’éjaculation et que le couple semble en souffrir.Toutefois, un diagnostic éjaculation précoce s’avère parfois très difficile à faire car le désir peut varier d’un homme à l’autre. Si vous pensez qu’un rapport sexuel de 5 minutes est suffisant pour vous, d’autres hommes ne parlent de rapport satisfaisant qu’à partir d’un quart d’heure.

Si toutefois, vous continuez à penser que vous souffrez d’éjaculation prématurée et vous envisagez une visite chez le médecin, Nous vous citons les différents symptômes qui peuvent indiquer que vous souffrez de effectivement de ce trouble :

  • Quand votre partenaire se plaint constamment du fait que le temps que vous mettez pour avoir votre orgasme ne lui permet pas de jouir. Cet indicateur est assez pertinent car il prend en compte principalement la satisfaction personnelle au sein de chaque couple.
  • Si vous éjaculez au bout de une à deux minutes, vous souffrez vraisemblablement de l’éjaculation précoce. Les médecins estiment qu’une éjaculation obtenue en moins de deux minutes est une éjaculation prématurée.
  • La maîtrise de l’éjaculation: Peu importe la durée, si vous remarquez que vous maîtrisez de moins en moins votre éjaculation, vous devriez vous inquiéter.

Préparer un rendez-vous pour un diagnostic éjaculation précoce

Parce que le rendez-vous peut être bref, et parce qu’il y a souvent un nombre important de questions à poser et auxquelles vous devriez répondre, c’est une bonne idée d’être bien préparé. Voici quelques conseils pour vous aider à vous préparer avant d’aller voir votre médecin.

Suivez ces étapes pour vous préparer pour votre rendez-vous:

  • Sachez ce que vous devez faire à l’avance. La veille de votre rendez-vous, n’oubliez pas de demander s’il y a quelque chose que vous devez faire (ou pas) au préalable. Par exemple, votre médecin peut vous demander de ne pas manger afin d’effectuer un test sanguin ;
  • Notez tous les symptômes que vous auriez remarqués, y compris ceux qui peuvent sembler sans rapport avec l’éjaculation précoce ;
  • Notez les informations personnelles clés, comme les contraintes importantes ou les changements récents dans votre vie ;
  • Faites une liste de tous les médicaments, les vitamines, les remèdes et les suppléments à base de plantes que vous prenez actuellement. Il se peut que le trouble vienne de là ;
  • Ramenez souhaitablement votre partenaire avec vous. Votre partenaire peut vous rappeler quelque chose que vous avez manquée ou oubliée pendant le rendez-vous. Sa présence est aussi très importante du moment que l’éjaculation prématurée est mieux traitée à deux ;
  • Rédigez les questions à poser à votre médecin. Vous en avez certainement et il ne faut pas rater l’occasion de les poser au spécialiste!

Les questions à poser au médecin à propos de l’éjaculation!

Votre temps avec votre médecin est limité et, surtout, très précieux! Si vous ne voulez pas que l’addition soit salée, préparez une liste de questions pour tirer le meilleur profit de votre rendez-vous. Pour s’interroger à propos du trouble de l’éjaculation précoce, il y a certaines questions essentielles à poser à votre médecin:

  • Quelle est l’origine la plus probable de mes problèmes d’éjaculation?
  • Mis à part la cause la plus probable, y a-t-il d’autres causes possibles?
  • Quels types de tests puis-je effectuer?
  • Est-ce que mon trouble est temporaire ou chronique?
  • Quel est le meilleur traitement?
  • Quelles sont les alternatives au traitement que vous proposez?
  • J’ai d’autres problèmes de santé. Comment puis-je les gérer en même temps?
  • Dois-je voir un spécialiste?
  • Combien ça coûte ?
  • Ma couverture sociale rembourse-t-elle la consultation de ce spécialiste ?
  • Y a-t-il une alternative générique au médicament que vous me prescrivez?
  • Auriez-vous des brochures ou autres supports que je peux consulter chez moi?
  • Quels sites web pourriez-vous me recommander?

En plus de toutes ces questions, n’hésitez pas à poser des questions supplémentaires lors de votre rendez-vous.

Allez, détendez-vous! Ce n’est qu’un entretien médical avec votre médecin, pour une éventuel diagnostic éjaculation précoce. Il n’y a pas de mal à parler de votre trouble en couple et d’essayer de le traiter, car le traitement existe.

ARTICLE SUIVANT

Une fois le problème et ses causes bien identifiés, passons aux choses sérieuses..

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.