Image
Croyez vous faire face à des problèmes dysfonction érectile? Eh bien, vous devriez parler à un médecin à ce sujet. Ne souffrez plus en silence ! Brisez le tabou et optez pour un diagnostic impuissance. Mais tout d’abord, précisons ce qu’est un dysfonctionnement érectile : C’est ce que les gens ont tendance à nommer notamment impuissance : une incapacité à avoir une érection quand vous le souhaitez. En d’autres termes, votre pénis n’est pas assez rigide quand vous voulez avoir des relations sexuelles. Ou il peut devenir raide un certain temps et puis vous “lâche”. De là, des rapports sexuels satisfaisants deviennent impossibles – ce qui est très frustrant et pénible pour un homme mais aussi pour son conjoint.

Un problème d’érection passager

Toutefois, si cela ne vous arrive qu’une ou deux fois, alors vous n’avez rien à craindre. Tous les hommes ont un soi-disant «échec» de ce côté-là à un certain moment dans leur vie. On pourrait même appeler cela une petite panne passagère. Les causes probables de l’incapacité occasionnelle à obtenir (et maintenir) une bonne érection dure comprennent, entre autres :

– Anxiété ;
– Fatigue ;
– Stress ;

Pourquoi consulter un médecin plutôt que quelqu’un d’autre ?

Pour un bon diagnostic impuissance, il n’est pas recommandé d’aller voir n’importe qui! Voici pourquoi…
– Seul un médecin peut évaluer votre état de santé et décider si vous avez un problème médical ;
– Seul un médecin peut faire des tests qui peuvent être nécessaires à l’évaluation du problème ;
– S’il devient nécessaire de prescrire des médicaments, seul un médecin est habilité à le faire.

Alors, quel type de médecin devez-vous consulter ?

Il existe différents types de médecins que vous pourriez consulter. Ceux-ci incluent :

– Votre propre médecin traitant ;
Un médecin dans une clinique consultative et polyvalente ;
– Un médecin d’une Clinique génito-urinaire ;
– Un médecin privé – qui pourrait être un spécialiste de la médecine du sexe, ou un urologue (un chirurgien qui traite le système génital et urinaire).

Parlez ouvertement à votre médecin de votre problème d’érection!

Comme point de départ, il y a beaucoup à dire pour parler à votre médecin. Après tout, il/ elle a vos dossiers médicaux, et peut déjà savoir beaucoup à votre sujet (et votre famille). Aussi, rassurez-vous : il/elle est obligé de garder votre “secret” bien caché! Leur déontologie ne leur permet pas de divulguer des informations d’abord confidentielles et ensuite compromettantes.

Si votre médecin ne peut pas réellement aider, il/elle doit connaître les coordonnées d’un autre médecin pour vous y orienter. Toutefois, beaucoup d’hommes sont très embarrassés par le fait d’aborder ce problème avec leur médecin traitant. Si c’est le cas, vous devriez en parler à l’un des autres types de médecin cité ci-dessus. Ou bien voir un autre médecin.

Parlez ouvertement à votre médecin

Se décider à aller voir le médecin pour un diagnostic trouble d’érection

Vous pouvez vous sentir gêné, voire effrayé à l’idée d’aller voir un médecin.: les médecins sont habitués à traiter ce genre de cas. De nos jours, le dysfonctionnement érectile est tellement commun que certains médecins voient une demi-douzaine de cas par semaine. C’est une question tout à fait banale pour eux.

La meilleure chose est de planifier à l’avance votre visite chez le médecin. Déterminez ce que vous allez dire au médecin.

Beaucoup d’hommes se sentent tout à fait pétrifiés à l’idée d’exprimer le problème en mots. Certains hommes sont gênés parce qu’ils n’osent pas prononcer les termes adéquats : pour certains par pudeur à eux même, et pour d’autres vis-à-vis du médecin.

Il n’y a vraiment pas lieu de s’inquiéter. Tout ce que vous devez dire, c’est : « Docteur, je crois que j’ai un dysfonctionnement érectile!”

Les questions que vous poserez assurément au médecin :

– Quelle est la cause de mon dysfonctionnement érectile ?
– Peut-elle être traitée ?
– Quels sont les traitements disponibles ?
– Que dois-je changer à mon mode de vie ?
– Ai-je besoin de comprimés ?
– Seriez-vous prêt à voir mon partenaire et lui expliquer la situation (à lui /elle) ?

Ne prétendez pas que vous avez quelque chose d’autre !

Beaucoup d’hommes ont tellement honte de leurs difficultés d’érection qu’ils prétendent qu’ils ont quelque chose d’autre à la place. A ne pas faire : ce serait comme si vous vous tiriez une balle dans le pénis! 🙂

Ils vont chez leur médecin au sujet de certaines douleurs réelles ou inventées, comme les maux de dos, et quand le médecin a réglé ce problème – au moment de sortir – le patient se décide à parler et dit: « Oh, il y a autre chose, Doc : Je pense que je suis impuissant… »

Les Médecins qualifiés connaissent bien ce stratagème, qu’ils rencontrent régulièrement, mais nous ne pouvons que vous déconseiller cela ! Allez droit au but, c’est préférable. C’est la meilleure façon pour vous de bien réussir votre diagnostic impuissance.

Il est plus simple et plus rapide juste de dire au médecin dès le début de votre consultation que vous pensez que vous avez un dysfonctionnement érectile.

Que va faire le médecin ?

Un médecin qui a l’habitude de traiter le dysfonctionnement érectile va prendre le temps de vous parler de ce problème.

Si votre médecin n’est pas habitué à traiter le dysfonctionnement érectile, il ou elle doit vous orienter vers quelqu’un qui est plus qualifié dans ce domaine.

Le médecin vous posera une série de questions franches sur l’érection et le sexe. Vous ne devriez pas être surpris. Nous allons vous dire quelles sont ces questions, afin que vous puissiez être prêts à y répondre.

Voici donc quelques questions que le médecin devrait vous demander :

– Pouvez-vous obtenir une érection, en général ?
– Si oui, est-elle assez forte pour la pénétration ?
– Si vous parvenez à pénétrer votre partenaire, vous perdez alors l’érection ? Et pouvez-vous la récupérer à nouveau?

Ensuite, il y aura presque certainement des questions sur votre mode de vie.

– Êtes-vous marié ?
– Êtes-vous hétérosexuel, homosexuel ou bisexuel ?
– Combien de partenaires avez-vous en ce moment ?
– Le problème d’érection se produit seulement avec l’un d’entre eux, ou avec l’ensemble ?
– Avez-vous des érections matinales ?
– Pouvez-vous obtenir une érection si vous vous masturbez ?
– Combien de cigarettes fumez-vous par jour ?
– Combien buvez-vous d’alcool par semaine?
– Utilisez-vous des médicaments actuellement ?

Il est important de répondre à ces questions en toute honnêteté. Rappelez-vous : ce que vous dites que le médecin est totalement confidentiel.

Il vous posera également des questions sur votre état de santé général.

Le diagnostic impuissance physique

La prochaine étape est un examen physique. Un bon médecin fera toujours un bref examen physique en cas de dysfonction érectile. Le médecin est principalement à la recherche de tous les troubles corporels qui pourraient être la cause de votre problème.

Il devrait examiner votre pénis et les testicules avec sa main, mais ça ne vous fera pas de mal. Certains médecins font même un examen rectal pour approfondir leurs auscultations au niveau de la prostate.

S’il y a une possibilité que vous pourriez avoir un trouble neurologique (au niveau des nerfs), l’examen du médecin devra vérifier vos réflexes et voir si vous pouvez sentir les choses comme de la laine, du coton ou une broche appliquée à votre peau.

Le médecin doit également vérifier votre pression artérielle, et faire une estimation de votre état de santé général.

Examen génital pour homme

Qu’en est-il, des tests ?

Dans la plupart des cas de dysfonction érectile, très peu de tests sont nécessaires – à moins que l’examen par le médecin suggère que vous pourriez avoir une maladie physique (ce qui est rare).

Vous devez effectuer un test de tension artérielle et une analyse d’urines pour vérifier le sucre (sa présence suggère le diabète) et les protéines (leur présence suggère des problèmes rénaux). Certains médecins croient qu’il vaut mieux faire un test sanguin pour le diabète.

Une minorité de médecins demanderont d’autres tests que les test sanguins pour vérifier votre taux d’hormones mâles, mais certains experts pensent que cela est inutile pour l’homme moyen – à moins qu’il ne présente des signes physiques évidents d’un faible taux de testostérone, comme le manque le manque de pilosité ou la présence de certains traits plutôt féminins.

Qu’est-ce qui se passe ensuite ?

Sur la base de son entretien avec vous, ainsi que son examen et des tests, le médecin doit probablement être en mesure de vous dire ce qu’il pense être la cause la plus probable de votre dysfonction érectile et dans ce cas-là, soit il vous oriente, soit il vous soigne. En somme, n’hésitez pas à demander un diagnostic impuissance pour dépister votre trouble érectile, si vous sentez que cela commence vraiment à vous gêner.

ARTICLE SUIVANT

Pour trouver une solution à un problème, il faudra d'abord en identifier les causes. Qu'est-ce qui fait qu'on devient impuissant? D'où viendrait la dysfonction érectile?

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.