L’éjaculation précoce peut avoir différentes causes, qui ne sont pas encore suffisamment définies. Outre les causes psychologiques, les chercheurs évoquent également des raisons neurophysiologiques, c’est à dire des raisons qui se trouvent dans la transmission de signaux entre les cellules nerveuses. SpecialHomme.com vous propose ici un tour d’horizon à propos des différents facteurs qui favoriseraient la manifestation d’une éjaculation prématurée.

éjaculation rapide : des causes physiologiques

Plusieurs neurotransmetteurs dans le cerveau affectent l’éjaculation. Le neurotransmetteur impliqué dans le déclenchement de l’éjaculation est la sérotonine. Avec une augmentation des niveaux de sérotonine dans le cerveau, le temps nécessaire pour l’éjaculation peut être prolongé.

Pour faire simple, les scientifiques soupçonnent l’existence de raisons physiologiques au niveau du fonctionnement du cerveau, le pénis étant toutefois apparemment intact. Cela signifie que vous pouvez avoir un pénis bien portant, avec une parfaite érection et sans aucune déformation apparente… et être une “gâchette rapide” ! Rassurez-vous tout de suite, ça se soigne!

D’un autre coté, les problèmes de santé comme les infections des voies urinaires et le diabète peuvent provoquer l’éjaculation précoce. Les effets secondaires de divers médicaments tel que certains analgésiques, affectent également le pouvoir du contrôle de l’éjaculation. Chez quelques hommes qui souffrent d’éjaculation précoce, l’impuissance érectile se produit simultanément (dysfonction érectile). Le traitement est déterminé dans ce cas, principalement pour le dysfonctionnement érectile. Divers facteurs peuvent favoriser l’éjaculation précoce. Cela comprend par exemple le fait de souffrir d’un trouble de l’érection, qui peut se produire comme un trouble sexuel indépendant ou associé à l’éjaculation précoce.

éjaculation prématurée : des causes comportementales

Un autre facteur de risque pour l’éjaculation précoce est l’inexpérience sexuelle. C’est le plus courant au fait quand on sait que tous les hommes n’abordent pas leur sexualité de la bonne façon. Le manque d’une éducation sexuelle favorisée par des expériences antérieures, réussies ou non (mais qui doivent être évaluées et traitées par la suite) participe à l’échec constaté lors de rapports sexuels courts et vite terminés. Ce que nous essayons de vous dire ici c’est de veiller à avoir une idée claire sur votre sexualité : quand vous comprendrez comment ça marche, vous saurez comment l’améliorer inévitablement.

Aussi le nombre et la fréquence des rapports sexuels influent sur la capacité de l’homme à se contrôler au moment de l’éjaculation. Les sexologues pensent que les rapports sexuels irréguliers peuvent favoriser l’éjaculation prématurée. Tout comme pour les athlètes, la performance est maintenue tant qu’on suit un entraînement régulier et qu’on participe à des compétitions ponctuelles.

Les causes psychologiques

Il n’y a pas que la physiologie de l’homme qui peut être à l’origine de ses troubles sexuels : la psychologie peut aussi y participer. Voici donc un bref résumé des différentes causes psychologiques possibles de l’éjaculation précoce :

  • D’éventuels troubles sexuels à l’enfance ;
  • Des expériences sexuelles antérieures traumatisantes ;
  • Une absence d’éducation sexuelle (par l’entourage ou en mode autonome) ;
  • Une concentration (exagérée) sur la performance sexuelle ;
  • Des idées irréalistes à propos de la sexualité (généralement accentuées par l’industrie de la pornographie et le caractère tabou de la sexualité qui génère beaucoup de légendes urbaines);
  • Une peur inexpliquée de l’échec.

En outre, l’éjaculation précoce pourrait être liée à des troubles anxieux. Cependant, aucun lien n’est clairement établi. Il n’est pas scientifiquement démontré si les troubles anxieux sont la conséquence ou la cause de l’éjaculation précoce. La peur de l’éjaculation précoce peut considérablement affecter l’acte sexuel d’un couple.

Comment soigner l’éjaculation précoce?

Que ses causes soient d’ordre physiologique, comportemental ou psychologique, l’éjaculation précoce demeure un trouble tout à fait traitable. Comme pout tous les types de troubles humains, le point de départ pour y remédier est bien celui de la compréhension du mécanisme de déclenchement. A SpecialHomme.com, nous avons décidé de vous ramener toute l’information utile et pertinente pour attaquer votre problème de contrôle de l’éjaculation.

Nous vous proposons aussi une liste de solutions vérifiées par les experts et les utilisateurs pour répondre à vos question. Consultez notre rubrique “Solutions”.

ARTICLE SUIVANT

Naît-on avec une éjaculation précoce, ou l'attrape-t-on plus tard? Quels sont sinon les symptômes de ce dysfonctionnement?

Leave a Comment